Question Analyse



Bonjour,
Je souhaiterais connaître l’importance de l’enzyme déshydrogénase lactique (LDH) dans les analyses sanguines. Que permet-elle de préciser (si le taux n’est pas assez ou trop élevé) ? Est-elle seulement liée au cœur [H] ou aux muscles [M] ? En fonction de quoi son taux peut-il évoluer ? Quel est son lien avec l’acide lactique ?
Avec mes remerciements anticipés,
Guy.


REPONSE

Cher Guy,
D’abord bonjour à Genista et bravo pour la qualité de votre site. Genista.net
C’est difficile d’expliquer cela par écrit, mais j’espère être suffisamment clair. La LDH est l’abréviation du nom d’une enzyme dont le nom complet est lacticodéshydrogénase lactique. Elle permet le transfert de deux protons issus d’un NADH2 sur le carbone 2 du pyruvate. Par son action le pyruvate provenant du glucose devient lactate et on obtient de l’énergie (ATP) sans avoir besoin d’oxygène. C’est le classique métabolisme anaérobie lactique des sportifs pratiquant des épreuves très courtes et très intenses. Mais l’acide lactique produit perturbe le fonctionnement cellulaire si ce système se prolonge car l’acidité cellulaire est néfaste aux autres réactions chimiques. L’acidité bloque d’autres enzymes nécessaires au métabolisme et favorise au contraire des enzymes qui détruisent les cellules. Evidemment cette réaction est cellulaire, on la retrouve dans les muscles, cardiaque ou autre (strié et lisse) et dans les cellules sanguines. Le globule rouge a un métabolisme totalement anaérobie et est donc riche en LDH qui assure sa production d’énergie.
LDH favorise évidemment la réaction dans les deux sens Pyruvate devient Lactate et Lactate devient Pyruvate.
Il y a évidemment de la LDH dans tous les organes et par conséquent une certaine concentration dans le plasma sanguin. Chez l’adulte les valeurs plasmatiques sont comprises entre 50 et 150 UI/l.
S’il y a une souffrance cellulaire, c’est à dire si les cellules d’un organe manquent d’oxygène, les cellules sont fragilisées et leurs membranes laissent fuir LDH dans le sang. Le taux plasmatique de LDH augmente et on le mesure dans l’analyse de sang. On trouve une augmentation dans l’infarctus du myocarde, l’embolie pulmonaire, certaines maladies musculaires, des hépatites, des cirrhoses, des leucémies, des brûlures…et des cancers dont les cellules peuvent se détruire rapidement. D’autre part, quand les globules rouges éclatent, ils libèrent leur contenu de LDH dans le plasma sanguin, ce phénomène de destruction des globules rouges est appelé hémolyse. On peut suivre l’intensité de la destruction des globules rouges (de l’hémolyse) par les augmentations du taux plasmatique sanguin de LDH
Mais il faut aussi savoir que les LDH des différents organes n’ont pas exactement la même formule chimique ce qui permet de savoir quelles sont les cellules lésées. En gros il y a 5 formes chimiques légèrement différentes, celles provenant des cellules cardiaques (1), des cellules du système réticulo-endothélial (2) dont les globules blancs, des poumons (3), des reins (4), du foie et des muscles striés (5) Comme il y a des globules blancs dans le sang, c’est la forme 2 (Système réticulo-endothélial) qui prédomine normalement dans le plasma sanguin. Quand il y a un infarctus du myocarde, c’est la forme 1 qui augmente (LDH du cœur) On confirme par le dosage de la troponine. Mais dans ce cas le taux varie depuis l’instant de l’infarctus et dans les jours suivants. Dans l’infarctus la quantité de la LDH augmente dans les 6 à 12 premières heures et atteint un taux maximum vers la 72e heure. Ce taux persiste durant 10 à 15 jours. Si ce sont les globules rouges qui éclatent (hémolyse) et que LDH augmente, on trouve en même temps une augmentation de l’hémoglobine du plasma (attention, rien à voir avec l’hémoglobine totale du sang) Dans les leucémies et les lymphomes les cellules fonctionnent trop métaboliquement, certaines se détruisent, LDH est souvent alors élevé sans qu’il y ait de problème cardiaque ou hépatique associé. Etes-vous satisfait de la réponse ?
Pour poser des questions il faut s’inscrire et c’est gratuit. Mais l’inscription est impossible depuis la page d’accueil. Rentrez dans 1000 questions sur un sujet quelconque et une fois entré vous pourrez vous y inscrire dans « posez votre question OK »en haut à droite. Vous avez eu la possibilité d’obtenir une réponse gratuitement. Pourtant, malgré notre bénévolat, l’entretien d’un site coûte cher et nous n’avons aucune autre ressource que les liens publicitaires Google que vous voyez en haut de la page sur notre site. Alors soyez gentils, cliquez dessus, c’est gratuit pour vous et en plus ils sont très intéressants. Chacun de vos ‘clics’ représente pour nous quelques centimes. Notre survie est entre vos mains. Merci d’avance.


0 vote


Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER, recevez nos CONSEILS et tenez-vous au courant de l'actualité médico-sportive