Question Conseils EPS



Quels avantages le sportif peut-il retirer de s’inscrire dans un centre encadrant les sportifs, novices ou confirmés ? Quelle est l’importance d’un encadrement de qualité ?


REPONSE

Laurent,
Le sport n’est pas qu’une affaire de qualités physiques et de connaissances médicales. Il y a dans les sports des gens qui exercent le métier de préparateur physique et d’entraîneur. C’est un vrai métier, que l’on oublie, car ces hommes et ces femmes ont suivi des études qui les ont préparées à cela. Les beaux parleurs de la télé, les hommes d’état, les politiques, les chanteurs, les comédiens, ont besoin de spécialistes discrets dont la spécialité est justement de conduire, conseiller, guider, et chacun à sa place. Voyez dans les génériques des films tous ces noms qui défilent.
Le médecin conseille, surveille, interdit. Le nutritionniste surveille et individualise l’alimentation.
Les centres dont vous parlez possèdent des encadrements capables d’adapter à chacun son activité physique, en quantité et intensité. Ils surveillent votre effort pendant que vous le faites, corrigent une position, redressent un bassin, remontent un menton, modifient une respiration, orientent un pied, décident de limiter un effort qui n’est pas bien réalisé et évitent ainsi les tendinites, les claquages, les élongations, les déchirures. Ils imposeront une progression dans l’effort, feront respecter un échauffement, mettront de l’eau à disposition.
Sur un suivi, ils pourront déceler des faiblesses et conseiller une visite médicale supplémentaire.
Ils connaissent tous les muscles, la façon de les travailler, et selon votre progression, ils pourront déceler des qualités permettant de vous orienter sur un sport plus que sur un autre.
Enfin, souvent, étant jeunes et en bonne santé, ils vous communiqueront cette joie de vivre son corps qui est oublié chez ceux qui le négligent.
Si vous sentez que quelque chose ne « tourne pas rond » dans le centre où vous êtes entré, parlez-en avec le moniteur car il arrive que certains sportifs sont fatigués et ne le disent pas, ressentent des douleurs articulaires sans les signaler, ont une fréquence cardiaque « affolante » et veulent continuer comme les autres pour ne pas se sentir dévalués.
Les Centres dont vous parlez sont capables de vous apprendre à contrôler le pouls et la respiration, et surtout à adapter l’effort à l’âge.
Il y bien entendu des bons et des moins bons, mais il en est ainsi dans tous les métiers. On change bien de médecin et de dentiste !
Je peux vous dire qu’un jour, alors que nous étions perplexes devant une jeune fille très vite fatiguée au tennis, et il y avait deux médecins du sport et moi-même, faisant analyses sanguines et contrôles de fréquence cardiaque et de pression artérielle pendant qu’elle jouait, c’est un entraîneur qui est passé par-là par hasard qui nous a donné la solution de l’énigme en la regardant faire.
Voilà le millième de ce que je pourrais vous dire à propos de ce sujet très intéressant.
AC


0 vote



Achetez le livre du créateur d'Eureka-sport.
Du pur bonheur...


Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER, recevez nos CONSEILS et tenez-vous au courant de l'actualité médico-sportive