Question Epaule



Bonjour,

Je me suis luxé l’épaule droite 3 fois. Les 2 premières fois suite à des chutes importantes en ski. La 3ème fois pour un simple mouvement mal placé (janvier). Ce week-end j’ai à nouveau frolé la luxation lorsque, lors d’un triathlon, un bénévole a voulu m’aider à sortir de l’eau en me tirant par le bras.

Fatigué de ces accidents, je pense à l’opération. J’ai obtenu 2 propositions du médecin qui m’a suivi : la pose d’une buttée osseuse ou le déplacement d’un ancrage musculaire (le pectoral je crois) pour passer devant l’articulation. Je n’en sais pas plus et surtout ne sais pas que faire. Ce genre d’opérations ont-elles un bon taux de réussite ? Y-a-t’il des risques ? Quelle méthode choisir ? Y-a-t’il des risques de récidives avec ces 2 méthodes ?

J’ai entendu dire que la buttée risquait de me gêner (amplitude) pour la natation alors que l’ancrage musculaire était peut-être moins "solide" (récidive) ?

Pouvez-vous me conseiller ?

A noter qu’a l’examen mon épaule semble parfaitement stable.

Herve

Réponse

  • Hervé,
    A partir de la troisième luxation de l’épaule, il est normal que l’on vous propose une intervention chirurgicale.
    Il existe pour toutes les interventions un risque, mais il est minime. Vous reconnaissez que si vous ne faites rien, vous allez limiter vos activités sportives, et vous avez l’air d’y tenir, c’est bien.
    Quelle intervention choisir ?
    A mon avis, la technique à appliquer dépend de la compétence de votre chirurgien.
    Demandez-lui combien d’opérations de ces deux types il a effectuées et quel est d’après lui les meilleurs résultats qu’il a obtenus.
    Une opération correcte rend une épaule stable donc solide, quelle que soit la technique utilisée.
    D’autre part, le choix du type d’intervention peut aussi dépendre de chaque épaule que l’on opère : stabilité actuelle, lésions existantes que l’on ne découvre parfois qu’en cours d’intervention…
    Mais le spécialiste que j’ai consulté dans notre Conseil Scientifique me confirme que la réussite de ces interventions est bonne et que les sportifs reprennent leurs activités.
    Il est vrai que l’épaule opérée peut perdre un peu d’amplitude articulaire ce qui ne devrait pas gêner sa fonction.
    Les chirurgiens insistent sur le fait qu’il peut rester parfois une limitation de la rotation externe entraînant des difficultés en tennis, lancers, hand-ball et volley-ball par exemple.
    NB
    Il y a surtout l’intervention de Bankart et celle de Latarget.
    Voyez
    http://www.eauxvives.org/forum/topic.asp?TOPIC_ID=4600
    et
    http://www.sofarthro.com/ANNALES/Annales_1993/Inst_Goutallier.html
    Ce dernier site fait une excellente analyse.
    A vous et surtout à votre chirurgie de voir.
    Attention, les médecins et chirurgiens ont horreur des clients qui se renseignent par Internet et ils ont raison de se méfier.
    On peut tout trouver sur Internet, et également l’inverse de tout.
    La chirurgie est un métier difficile car chaque malade un cas particulier.
    Il semble sortir de ces lectures que la technique de la butée soit préférée par certains.
    Tenez-nous au courant.
    AC


0 vote



Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER, recevez nos CONSEILS et tenez-vous au courant de l'actualité médico-sportive