Tétanie



Lors des championnats de France de gymnastique de l’été 2000, une jeune athlète, promise à un brillant avenir, n’a pas pu participer aux épreuves à cause de crises de tétanie.
On appelle tétanie, un état au cours duquel les muscles sont très facilement excitables, ce qui explique qu’ils se contractent, même au repos. Ces contractures peuvent durer de quelques minutes à quelques heures et être accompagnées de picotements ou de fourmillements aux mains, cuisses, jambes et pieds.
Il ne faut pas confondre tétanie et crampes, qui apparaissent pendant l’effort des sportifs ou pendant le sommeil.

spasmophilie

Les spasmophiles sont des sujets qui présentent de fréquentes crises de tétanie qui se déclenchent dans des circonstances banales : émotions, contrariétés, angoisses, et même sans causes bien définies. Très souvent le sujet hyperventile, sa respiration est profonde et forte. Il ressent des troubles à type de fourmillements autour de la bouche et sur le visage. Les muscles de la main et du thorax se spasment et font mal, ceux du dos se contractent à leur tour et la crise dure plus d’un quart d’heure. Le sujet se calme progressivement tout seul. Quelquefois il faudra faire une injection intraveineuse de calcium ou de magnésium.

causes

La contraction normale du muscle est déclenchée par l’arrivée d’un influx nerveux. Dans le cas de la contracture, les nerfs n’y sont pour rien. Il s’agit de modifications chimiques de l’environnement des fibres, dues à la fatigue, ou à la circulation sanguine, ou à une variation d’acidité du sang. Il y a alors trop de potassium et pas assez de calcium dans le muscle.

Les causes les plus fréquentes des crises de tétanie sont :

la diminution de la concentration totale du calcium , les carences en magnésium ainsi que les diminutions du taux de potassium. La diminution d’acidité du sang due à une importante élimination de gaz carbonique par la respiration. Les troubles concernant le calcium, le magnésium et le potassium, peuvent être dus à des carences d’apports alimentaires, ou à l’abus de certains diurétiques pris pour perdre du poids et changer ainsi de catégorie en compétition. Certains diurétiques ont pour effet secondaire un "risque d’hypokaliémie".
(Lasilix, Luxil, Diflurex, Diurilix, Esidrex...)
La sueur est également responsable d’élimination d’eau et d’éléments minéraux. La consommation excessive de jus de réglisse (plusieurs litres par jour) peut diminuer le potassium sanguin mais elle est exceptionnelle chez les sportifs.
Si votre médecin vous prescrit un diurétique, veillez à votre potassium (K) sanguin. N’oubliez pas également de faire surveiller le calcium (Ca) et le magnésium (Mg)

Urines normales

Si l’alimentation est équilibrée, les urines éliminent environ :
Calcium (symbole chimique = Ca) de 150 à 250 milligrammes par jour
Magnésium (symbole chimique = Mg) de 100 à 200 milligrammes par jour
Potassium (symbole chimique = K) de 2 à 4 grammes par jour
Sodium (symbole chimique = Na) de 2,30 à 7 grammes par jour

sang normal

Les concentrations sanguines (plasma ou sérum) sont :
Calcium total, de 95 à 105 milligrammes par litre (soit 2,4 à 2,6 mmol / l)
Magnésium de 18 à 22 milligrammes par litre (soit 0,74 à 0,92 mmol / l)
Magnésium dans les globules rouges de 55 à 65 mg par litre de globules rouges (soit de 2,29 à 2,70 mmol / l)
Potassium de 148 à 195 milligrammes par litre (soit 3,8 à 5 mmol / l)
Sodium de 3,17 à 3,30 grammes par litre (soit 138 à 143 mmol / l)

Pour le calcium du sang, les valeurs ci-dessus concernent le calcium dit "total". Une partie seulement de ce calcium total, appelée calcium ionisé, est efficace dans la contraction des muscle. Quand on respire très fort, l’acidité du sang diminue en quelques secondes, et des contractures et des crises de spasmophilie peuvent se déclencher par baisse du calcium ionisé. Les plongeurs en apnée doivent être très attentifs à ce phénomène quand ils prennent l’air dans leurs poumons avant la plongée.

sueur normale

Les concentrations dans la sueur sont variables selon la partie du corps où on recueille cette sueur et selon la quantité de sueur émise. Certains sportifs peuvent arriver à en éliminer jusqu’à 2 à 3 litres par heure.

Les concentrations moyennes très approximatives mesurées dans la sueur sont :
Sodium (Na) de 400 à 1100 mg / litre de sueur
Potassium (K) de 120 à 220 mg / litre de sueur
Calcium (Ca) de 10 à 70 mg / litre de sueur
Magnésium (Mg) de 5 à 35 mg /litre de sueur

Mais la sueur est surtout responsable de la perte de Chlore

Chlore (Cl) de 500 à 1500 mg / litre de sueur


Toutes ces valeurs peuvent varier très légèrement d’un individu à l’autre et d’un jour à l’autre, mais les limites données ci-dessus sont, à peu de chose près, celles qui sont acceptées par tous les Laboratoires d’Analyses. Le sportif a intérêt à lire, derrière ses propres résultats, les valeurs considérées comme normales par la technique et l’appareillage utilisés par le Laboratoire. Il devra également tenir compte des modifications de ses résultats par rapport à des valeurs mesurées antérieurement dans de précédentes analyses.

Voir en ligne :

un des nombreux sites intéressants à consulter
0 vote



Connaissez-vous le livre du créateur d'Eureka-sport?
Du pur bonheur...


Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER, recevez nos CONSEILS et tenez-vous au courant de l'actualité médico-sportive