Question Viscosité



Bonjour, je fais des recherches sur les pathologies liées au froid. je souhaite savoir pourquoi la déshydratation provoque une hyperviscosité sanguine pouvant aboutir à des gelures ou hypothermie
Merci

Réponse

  • Imaginez une soupe de vermicelle avec beaucoup trop de vermicelles. Elle est très épaisse, visqueuse et s’écoule mal. Si vous ajoutez de l’eau elle est moins épaisse et s’écoule mieux. Encore un peu plus d’eau, encore moins épaisse, elle coule plus facilement : plus il y a d’eau et moins c’est visqueux et mieux ça s’écoule. A l’inverse si vous retirez de l’eau sans toucher aux vermicelles ça redevient de plus en plus visqueux. Donc moins d’eau = plus de viscosité.
    Quand il y déshydratation cela signifie que le corps a perdu beaucoup trop d’eau. La déshydratation sera donc un manque d’eau mais comme le corps est formé de plusieurs secteurs, ils vont en souffrir chacun à leur tour. Il y a le secteur cellulaire, c’est-à-dire l’intérieur des cellules qui va manquer d’eau et ce sera une déshydratation cellulaire, dramatique car les cellules règlent tout et elles vont mal fonctionner. Les cellules nerveuses qui fonctionnent mal conduisent au coma et à la mort.
    Mais avant la déshydratation cellulaire il y a d’abord la déshydratation extra cellulaire, c’est-à-dire des liquides dans lesquels baignent les cellules et la déshydratation des liquides circulants et notamment du sang. C’est ce qui vous intéresse ici. Le sang est formé d’une partie liquide, le plasma, avec en suspension des cellules circulantes (les vermicelles !) les globules rouges en grande quantité et quelques globules blancs. Ces derniers représentent un volume négligeable. La partie liquide, le plasma sanguin, est formé d’eau dans laquelle il y a des protéines dissoutes, surtout des albumines et du fibrinogène. Supposez qu’il y ait dans un litre de sang (1000 ml) 400 ml occupés par les globules rouges et 600 ml occupés par le plasma. Si le plasma manque d’eau le nombre de globules rouges et les protéines n’étant pas modifiés, la concentration en globules rouges et en protéines augmente. Ceci rend le sang plus visqueux. Le sang doit circuler dans des petits vaisseaux sanguins nommés capillaires, et vous savez que les liquides visqueux s’écoulent plus difficilement que les liquides non visqueux. Donc le sang circule mal dans les parties les plus fines des capillaires. D’autre part les liquides deviennent aussi plus visqueux quand leur température diminue. C’est le cas pour le sang. Les capillaires des doigts et des orteils sont plus exposés au froid que le reste du corps. Ceci rend encore plus difficile la circulation sanguine aux extrémités. Les tissus privés de sang se trouvent aussi privés d’oxygène et de nutriments. Les déchets de leur métabolisme dont certains sont toxiques ne sont pas éliminés par le sang. Les cellules se détruisent, ce sont les débuts des gelures.


2 votes


Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER, recevez nos CONSEILS et tenez-vous au courant de l'actualité médico-sportive