Question Aptitude



Bonjour et bravo pour votre rubrique questions/réponse.
J’aimerais savoir en quels points les Noirs ont des qualités morphologiques ou physiologiques innées supérieures aux Blancs.
D’ou vient la "musculature naturelle" des Noirs ?
Merci beaucoup.


REPONSE

Alexis,
Il est certain que les athlètes d’origine africaine gagnent pratiquement tout ce qu’ils veulent en course à pied quelles que soient les distances. On est en droit de se demander s’il s’agit d’une prédisposition génétique ou d’une préparation liée à leur mode de vie, à moins que les deux éventualités ne s’additionnent. Si ces sportifs ne gagnaient que les courses de courte distance, anaérobie alactique et lactique, on pourrait dire qu’ils ont un pourcentage de fibres blanches (ironie du mot) disons plutôt de fibres rapides, que les sportifs non africains. Mais il faut se rendre à l’évidence, les éthiopiens et les kenyans se baladent littéralement dans les sports de très grande endurance.
En réalité, une des seules hypothèses qui soit soutenable, est qu’ils ont en général une initiation au sport très précoce par le jeu de rues en dehors de l’école qui exige peut être moins de contraintes, qu’ils continuent pendant l’adolescence, et ce type d’entraînement intensif est maintenu avec une joie de vivre et un plaisir de jouer nettement supérieur au notre, je parle pour les européens. Dans notre société occidentale, les contraintes scolaire et familiales étouffent « dans l’œuf » quelques talents sportifs qui ne demanderaient qu’à se développer.
Les petits africains jouent au foot avec des adolescents et ils apprennent vite à bien jouer, comme le fils d’un bon chasseur saura mieux qu’un autre traquer le gibier et comprendre le comportement des chiens de chasse. Le fils d’un bon pécheur prendra vite plus de poisson que d’autres amateurs. C’est à l’école de la vie, souvent difficile qu’il sera amené à donner le meilleur de lui-même et à aller toujours au delà. Voyez au contraire nos enfants vautrés devant la télévision !
Les kenyans et autres sont increvables parce qu’ils ont toujours essayé de se « crever » En fait, naître défavorisé apporte une rage de vaincre l’adversité qui développe des qualités innées par un entraînement qui va jusqu’au bout de soi.
Ainsi je répondrai à votre question qu’il n’est pas impossible que la génétique explique une partie de leur succès, mais une petite partie seulement . Le mode de vie et la nécessité de vaincre dès le plus jeune âge, associées à une joie de vivre que nous avons perdue en partie, expliquent peut-être le reste.
Les africains débutent l’entraînement qui modifie les propriétés de certaines fibres musculaires, à un âge où ces fameuses fibres sont certainement plus malléables que celles d’un athlète de 20 ans, même scientifiquement entraîné. Voyez comme les enfants apprennent vite les langues étrangères…c’est la même chose pour le sport, du moins c’est mon avis.
Cyber@lbert


0 vote

Articles les mieux notés de Aptitude


Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER, recevez nos CONSEILS et tenez-vous au courant de l'actualité médico-sportive