Question Aptitude



Bonjour,
Depuis que je fais du sport, je me suis aperçu que je stagnais. En effet quand je commence un sport, les autres pratiquants progressent beaucoup plus vite que moi. Je voulais savoir si c’est dû à un manque d’aptitudes sportives ou si c’est autre chose et s’il y a un moyen d’y remédier.Merci.


REPONSE

Quentin,
Effectivement, il y a des gens doués pour le sport et d’autres pour les maths, par exemple. Souvent il y a même des familles de sportifs, cela étant dû aux contacts éducatifs depuis la plus tendre enfance avec un membre de la famille qui pratique une activité sportive.
Je vous précise que selon l’âge que vous avez, il est encore temps d’y remédier par un entraînement spécifique, continu, assidu. Les progrès seront lents au début, mais certains gestes deviennent automatiques et sans devenir une vedette, on n’a plus la désagréable impression d’être nul.
Il faut quand même, au minimum, ressentir l’envie de faire du sport, parce que si vous n’avez pas ce petit « appel » qui fait que tel ou tel sport vous attire, c’est sûr que sans envie on ne peut aller loin. Je suis certain que vous trouverez un jour un sport que vous n’avez pas encore testé et qui vous fera ressentir cette joie s i profonde , cette satisfaction personnelle bizarre d’avoir pris du plaisir à jouer, même en ayant perdu.
Les sportifs se font souvent mal pour ressentir ce bien être, car des hormones nommées « endorphines » sont produites au cours de l’activité physique, et elles deviennent comme une drogue interne produite par votre corps, des « morphines » bien à vous, mais il faut aller les chercher en s’entraînant dur et en transpirant de temps en temps.
Il y a quand même des doués pour les efforts courts et violents, d’autres pour des sports longs et durables, mais cela tient au pourcentage de fibres lentes et rapides de nos muscles que la génétique explique en partie. Un entraînement spécifique peut modifier un peu cette répartition, vous n’en êtes pas là, du moins je le suppose.
Voici la copie de ma réponse déjà sortie sur le site à « sport » « aptitude »
Narcisse-Esdrass,
Cette question est très vaste. En effet, l’aptitude physique peut avoir des avantages et des inconvénients si on va contre ses aptitudes. Avoir des aptitudes pour le sport ou pour tel ou tel sport, ça veut dire être doué dans un domaine privilégié. Par exemple, certains ont des aptitudes au sprint, d’autres aux courses de longue distance comme le marathon, d’autres auront des aptitudes à la natation, à l’haltérophilie, bref, ce qu’il faut c’est expliquer pourquoi on est souvent génétiquement doué pour un sport plutôt que pour un autre. Vous trouverez déjà une explication dans l’étude du muscle si vous allez dans l’encyclopédie voir muscles, fibres musculaires.
Il y a dans nos muscles des fibres rouges, lentes, peu fatigables, qui consomment beaucoup d’oxygène et qui sont utilisées surtout pour les efforts longs, à partir d’une distance suffisante, au delà de 800 / 1000 m par exemple, ce sont des fibres pour les sports d’endurance.
Le deuxième type de fibres c’est celui des fibres blanches, rapides, fatigables, qui ne consomment presque pas d’oxygène, qui sont dites anaérobies, et qui produisent de l’acide lactique . Ces fibres sont utilisées pour les efforts violents et courts, en résistance
Comme nous n’avons pas tous les mêmes parents et que les races sont différentes, tout le monde n’a pas les muscles identiques. Ceux qui ont un fort pourcentage de fibres blanches rapides sont doués pour les sprints, les sauts, les sports de détente, d’énergie rapide. Ceux qui ont un fort pourcentage de fibres lentes et rouges sont doués, et donc ont des aptitudes pour les efforts de longue durée, triathlon, marathon, 10000 mètres, etc.
C’est théorique mais en grande partie exact.
Par contre, et c’est là l’inconvénient d’avoir des aptitudes, c’est que celui qui a des aptitudes physiques pour le sprint, aura beaucoup de difficultés à courir de longues distances, et qu’il lui faudra un entraînement difficile pour y arriver. Ce seront les mêmes difficultés rencontrées par le doué des courses longues qui chercherait à se lancer dans des 100 mètres. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il ne suffit pas d’avoir des aptitudes, il faut les compléter par un entraînement important, il faut travailler ses aptitudes pour devenir un vrai champion.
Là où il est important de déceler les aptitudes, c’est chez l’enfant et l’adolescent, pour détecter celui qui pourra faire une carrière dans le sport. Dans ce cas de l’enfant, il faudra un examen médical sérieux pour voir s’il n’y a pas de contre-indication totale ou partielle à la pratique du sport pour lequel il est doué. L’examen médical sera accompagné de tests bien choisis. La plupart du temps, les enfants ressemblent à certaines personnes de leur famille. Il y a des rapides, des jamais fatigués, des musclés et râblés, des grands longilignes, mais il faut garder en mémoire que le choix définitif et la mise en évidence des qualités musculaires n’apparaîtront qu’après la puberté et qu’il faut être prudent avant de dire à un enfant, « tu seras footballeur comme papa » Avoir des aptitudes c’est formidable, mais prudence avant de les utiliser. N’oubliez pas également qu’il n’y a pas que le sport pour s’épanouir, et que l’on ne va pas forcément rater sa vie si on n’a aucune aptitude au sport. Il y a le corps, mais il y a aussi l’esprit.
Je vous conseille aussi de lire « les conseils de Jean-Marc » « aptitude au sport » question posée par Yolaine, d’un niveau supérieur à ma propre réponse ci dessus.
Amitiés
Cyber@lbert


0 vote

Articles les mieux notés de Aptitude


Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER, recevez nos CONSEILS et tenez-vous au courant de l'actualité médico-sportive