Question Endurance



Je recherche pour établir un bilan "Comprendre avant d’agir" des renseignements sur L’exercice d’endurance en sport sur le corps humain.
Remerciements.


REPONSE

William,
Les sports d’endurance sont ceux qui durent plus de 30 minutes en général. Ils utilisent les fibres lentes, rouges, aérobies, peu fatigables, qui consomment les glucides et les lipides car elles ont des mitochondries qui utilisent de l’oxygène et produisent du gaz carbonique et de l’eau comme déchet. Le jogging, le vélo de randonnée, le ski de fond, etc, sont des sports d’endurance. La fréquence cardiaque est en général située entre 60 et 70 % de la Fc max.

Je vous prie d’aller lire quelques articles traitant déjà de cette question puis de revenir poser d’autres questions plus précises.
Suivez mes conseils :
Page d’accueil, colonne de gauche, en haut, cliquez “ aide aux étudiants TPE ”
Sur la page qui s’ouvrira, cherchez le cadre “ sport ” et dans ce cadre, lisez et copiez “ endurance ”
Dans le cadre “ conseils de Jean-Marc ” voyez les sports d’endurance qui y sont traités.
Sur la même colonne de gauche cherchez “ le saviez-vous ? ” et lisez “ aérobie ”
Même colonne de gauche cliquez “ glossaire ” et lisez aérobie, “ muscles ” “ fibres ”

Voici une partie de réponse de Jean-Marc :
“ il me semble important de bien définir ce dont on parle. Sachez que selon l’auteur Zatsiorsky, l’endurance est la faculté d’effectuer pendant une durée prolongée, une activité d’intensité donnée sans baisse d’efficacité. Pour développer la filière aérobie faites donc pour commencer un travail en endurance continue lente type footing de 45 mn sur la plage ou en forêt.
Il faut, à mon sens, jouer sur les modifications des systèmes cardiaques, ventilatoires et circulatoires. point de départ en trot léger. ”
Pour vous aider encore :
Les muscles sont faits
1 / de fibres rouges dites lentes qui servent aux efforts longs d’endurance, l’énergie provenant de la consommation de glucose et d’acides gras dans les mitochondries. Le sang prend l’oxygène aux poumons et, propulsé par le cœur, le sang apporte cet oxygène aux fibres rouges musculaires. Le sujet entraîné améliore le transport de l’oxygène et son utilisation mitochondriale et augmente les réserves de glucose disponibles sous forme de glycogène.
2 / de fibres blanches rapides qui fonctionnent sans oxygène, produisant de l’acide lactique, efforts dits de résistance. L’entraînement va améliorer leur fonctionnement en augmentant le taux des enzymes nécessaires, en luttant mieux contre l’acidité lactique, en augmentant les réserves de glycogène disponibles.
3 / de fibres dites mixtes qui peuvent devenir des fibres lentes rouges par l’effet de l’entraînement ce qui explique que le sujet entraîné résiste mieux à la fatigue. Les muscles ainsi lentement transformés développent alors leur force plus lentement, de façon plus économique car le rendement en ATP est bien meilleur dans les fibres rouges. Le muscle entraîné s’hypertrophie également et c’est la même chose pour le muscle cardiaque. La paroi ventriculaire s’épaissit.
Si non sachez aussi qu’une étude a montré que par rapport à des non entraînés, les hommes du même âge entraînés en endurance avaient 40 % de glycogène en plus dans leurs muscles, 103 % de mitochondries supplémentaires par mm cube, 272 % d’augmentation de volume des mitochondries, 100 % d’ATP en plus au repos, et 64 % de plus de créatine phosphate. J’ajoute que les entraînés avaient 75 % de plus de débit cardiaque max., une consommation maximale d’oxygène plus élevée de 107 % et aussi moins 27 % de pourcentage de graisse.
Revenez quand vous voulez sur le site pour des compléments.
Cyber@lbert


0 vote

Articles les mieux notés de Endurance


Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER, recevez nos CONSEILS et tenez-vous au courant de l'actualité médico-sportive