Fibres musculaires



Il y a en réalité trois et non deux sortes de fibres :

Fibres rapides, blanches, (type II B) développant beaucoup de force, très vite fatiguées, fonctionnant sans oxygène, contenant de très faibles quantités de myoglobine (pigment musculaire qui capte l’oxygène au sang pour le restituer au muscle). Ces fibres ont d’importantes réserves de glycogène pour leur fonctionnement (le glycogène est un assemblage de glucose), mais des stocks minimes de graisses car elles n’ont pas les moyens chimiques de les utiliser. Pour "brûler" les lipides il faut en effet des systèmes capables de fonctionner à l’oxygène. On les appelle encore FTB, anaérobies (fonction sans oxygène), elles produisent naturellement de l’acide lactique. Ces fibres fonctionnent en résistance.

Fibres lentes, rouges sombre, (type I) développant peu de force, très difficilement fatigables, consommant de l’oxygène pour leur énergie, par conséquent riches en myoglobine, et en graisses et possédant moins de glycogène. Elles sont utilisées surtout pour les efforts en endurance.

Fibres intermédiaires (type II A), rapides, rouges, et fonctionnant de façon mixte, avec et sans oxygène. Toutes leurs propriétés sont entre celles des deux types précédents.

Répartition des fibres :

La répartition approximative des fibres à contraction lente et rapide, selon les différentes disciplines sportives est la suivante pour les hommes :

lentes environ 80% et rapides 20% Marathoniens
lentes environ 75/70% et rapides 25/30% Nageurs, coureurs et patineurs de longue distance lentes environ 65/60% et rapides 35/40% skieurs de fond, hockeyeurs, marcheurs, cyclistes lentes environ 50/45% et rapides 50/55% Lanceurs de javelot, coureurs de 800 et 1000 mètres, skieurs de descente lentes environ
40/35% et rapides 60/65% Haltérophiles, lanceurs de poids et de disque, sprinters et sauteurs

Pour les femmes, les valeurs sont légèrement différentes :

sprint environ 75% de rapides 25% de lentes
Sauteuses cyclistes et lanceuses environ 50% / 50%
Coureuses de 800 mètres et skieuses de fond environ 60% de lentes et 40% de rapide


0 vote



Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER, recevez nos CONSEILS et tenez-vous au courant de l'actualité médico-sportive