Question Sommeil



bonjour
je pratique le sport régulièrement, et mon problème(si c’en est un) est le suivant : + je fais du sport, moins je mange, + j’ai d’énergie.
ça me pose problème lorsque je "sèche":après 3-4h de sport dans la journée (en général efféctuées en milieu de journée), j’ai parfois du mal à trouver le sommeil.
j’ai un régime alimentaire plutôt équilibré, enrichi en protéines (2 à 3g/kg de poids de corps).
je ne mange pratiquement pas de glucides en période de sèche (beaucoup de légumes par contre)
Je voudrais savoir s’il y a une raison physiologique à cela. Je ne pense pas qu’il s’agisse de surentrainement, car même dans les périodes "calmes", un long effort ponctuel provoque cela la nuit du dit effort.
merci d’avance !

Réponse

  • En ce qui concerne votre supplémentation en protéines, permettez moi de vous préciser que contrairement à ce qui est annoncé dans certains magazines relatifs à la musculation et au fitness, l’organisme ne peut assimiler un dosage quotidien de l’ordre de 3g par kilos de poids de corps ! "2g" représente un consensus scientifique cautionné par bon nombres de nutritionnistes et de médecins du sport. L’excès consommé est tout simplement éliminé au niveau des reins et risque même de provoquer une surcharge. En ce qui me concerne, j’ai un avis encore plus modéré sur la question même s’il est vrai que dans le monde de l’entraînement on peut éventuellement monter à 2g lors de la mise en place d’un cycle orienté vers la prise de masse musculaire en période hivernale lorsque l’athlète à rendez vous quasi-quotidiennement avec la fonte. Mais il s’agit là d’un cycle d’entraînement bien déterminé et surtout limité dans le temps. Ne vous laissez pas influencer par la publicité colportée par des laboratoires non indépendants ! De plus, vous ferez des économies non négligeables !
    Pour ce qui est de vos troubles du sommeil, je pense que vous occultez de votre entraînement une phase qui s’appelle : "Le retour au calme". En effet, suite à un effort physique, je vous conseille de mettre en place durant quelques minutes des exercices de relaxation type étirements/stretching. Cela aura non seulement pour effet de vous relaxer, de réguler l’état de surexcitation consécutif à l’entraînement, mais aussi d’enclencher plus rapidement les phénomènes de surcompensation par une action de drainage des déchets accumulés. A noter que cet engorgement de votre organisme en toxines peut éventuellement être à l’origine des troubles du sommeil. Effectuez donc des mouvements lents, contrôlés. Apportez une attention particulière à la respiration (ample et profonde dans l’optique d’éliminer les impuretés du volume résiduel), et soyez vigilant aux angulations, aux placements et alignements justes. Ce faisant, vous sortirez du gymnase apaisé, plus calme, plus détendu et je pense que la qualité de votre sommeil s’en ressentira. (pourquoi pas terminer en plus par un léger footing, très lent, pendant 5 à 10 minutes ?)
    Tenez moi informé de l’évolution de votre situation.
    Sportivement
    JMarc.


0 vote


Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER, recevez nos CONSEILS et tenez-vous au courant de l'actualité médico-sportive